CHOISIR D’AIMER !

Écrit par Père Jean Kita

C’est un fait, le cœur de l’homme est fait pour aimer et pour être aimé ! Quand   Dieu a créé  l’homme « à son image et à sa ressemblance » (Gen 1/26)  il  lui a façonné un cœur à sa dimension, habité de  son amour divin. C’est  ce même cœur qui bat en chaque homme, et que Dieu  nous a confié  pour nous aimer les uns les autres et ensemble, transformer  ce monde. Cette consigne d’aimer est la priorité  du plan  de Dieu. Elle nous est  rappelée par Jésus dans l’Evangile de ce jour. Aimer est le sujet numéro 1 de la Bible, des philosophies, de la littérature, du cinéma, de la chanson…C’est dire combien il est vital d’aimer ! Il concerne tout homme  considéré comme un frère sans limites ou frontières. « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » Ce commandement du Christ, aussi beau soit-il, pourrait nous apparaître comme mission impossible ! Qui pourra en effet vivre ou approcher les qualificatifs de cet amour démontré par le Christ lui-même : amour qui soit toujours la première préoccupation, amour gratuit, respectueux, plein de miséricorde et audacieux du pardon, tendre, chaleureux, excessif même jusqu’à la folie de la Croix ? On n’aime pas quelqu’un à plus forte raison Dieu comme on aime une crème au chocolat !

      Aimer comme le Christ ? C’est sans doute d’abord se décentrer comme lui. Fils de Dieu, vivant dans l’harmonie de la Sainte Trinité, il prend la peine de ‘’se déranger’’ pour venir à notre rencontre. Aimer, c’est sortir de soi pour aller à la rencontre de ses frères. C’est par exemple, quitter son chez soi confortable, sa télé, pour aller à une réunion de parents d’élèves, de formation…prendre le temps d’aller voir le malade ou le prisonnier, aller au-devant d’une souffrance…Multiples et multiformes sont les pierres d’attente d’un signe de tendresse et d’amour!

      Aimer comme le Christ, c’est certainement vivre avec les autres. Dieu nous a créés relationnels. Fils de Dieu, Jésus a rencontré les gens, les a écouté, a partagé leurs joies et leurs espérances, leurs doutes, leurs souffrances et leurs questions. Aimer, c’est se mettre au diapason avec le vécu des autres, être attentif à ce qui fait son histoire, ses chemins de dignité, ses appels à sortir des ambiguïtés et aléas de la vie. C’est un appel à  une plus grande qualité relationnelle, en famille, entre voisins, au sein de l’entreprise

      Aimer à la manière du Christ, c’est en définitive, payer de sa personne. Christ n’a pas lésiné. Oui, aimer c’est payer parfois de sa sueur et de son sang, de son honneur et de son amour-propre, le dur service des hommes. Cet amour-là ne connaît pas de calcul ! Tout est question de don de soi-même. C’est le chemin assuré de la joie !  C’est le chemin que se doit de suivre toute communauté chrétienne. Se rassembler à l’Eglise pour prier ensemble. S’ignorer, voir se quereller à l’extérieur est un contre témoignage de ce commandement de l’Amour que le Ressuscité nous a confié !  Cela devrait aller de soi que les chrétiens, au sein d’une communauté, se soutiennent, s’entraident, s’encouragent et se témoignent solidarité et réconfort. On aimerait entendre ceux qui regardent l’Eglise de l’extérieur dire plus souvent ce que l’on disait des premiers chrétiens: « Voyez comme ils s’aiment !»                                        † Père Jean KITA