DECOUVRIR DIEU … IL EST PERE, FILS ET ESPRIT SAINT

Écrit par Père Jean Kita

 Il n’est pas facile d’imaginer Dieu ! La liturgie nous invite à poser des gestes simples, gestes  pourtant lourds   de sens et porteurs d’une dimension du mystère  qu’ils  veulent signifier. Ainsi en est-il du signe de la croix  qui ouvre toute  prière personnelle ou communautaire. En posant  ce geste, le chrétien  affirme sa Foi dans un Dieu, Père, Fils et Esprit Saint, en  un seul  Dieu, mystère qui se donne à chercher et communion d’amour qui se donne à vivre. 

Un jour, un enfant qui parlait du signe de la croix au catéchisme, avait dit avec un certain humour que pour lui, ce signe était comme le "numéro de téléphone de Dieu". Il est vrai que, quand on veut l’appeler, se mettre en sa présence, hop ! On trace ce geste de la main droite et la prière peut commencer…

Chaque personne de la Trinité ne renonce pas à son identité propre: le Père est la source de tout ce qui vit ; le Fils nous révèle le Père; l’Esprit saint fait de nous  des enfants libres et responsables. C’est cette communion dans un même amour qui dit, mieux que toutes les spéculations, ce qu’est la Trinité. Dès lors, le signe de la croix engage son seulement notre Foi au Dieu de Jésus Christ, mais aussi nos attitudes quotidiennes d’amour et de fraternité qui révèlent, mieux que tous les discours, le visage d’amour d’un Dieu Trinité. Car là où nous sommes en communion avec les autres, Dieu est présent, se donne à découvrir et à aimer.

 "Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit", ces paroles qui accompagnent notre signe de croix chrétien sont une profession de Foi. Elles disent en même temps l’identité de Dieu et, à un autre niveau, notre propre identité, car elles ‘’revendiquent’’ notre dignité de fils et de filles de Dieu, des frères et sœurs du Seigneur Jésus et d’hommes et de femmes aimés et sanctifiés par l’Esprit. C’est dire que le signe de croix, tracé avec respect, est l’expression de notre fierté chrétienne, de notre appartenance à la "famille trinitaire".

    Plus encore, ces mots et ce signe sont un engagement. Parler et agir au nom de quelqu’un implique une responsabilité. Un baptisé "signe" sa vie et la veut conforme à ce que le Père, le Fils et l’Esprit saint accomplissent pour l’Eglise et pour le monde. Une "vie signée" implique entre autres, des comportements relationnels à "l’image" de Dieu : être tourné vers les autres et non vers soi-même, vivre la paternité et la maternité à la lumière de l’Amour du Père, agir en solidarité et en fraternité comme le Christ, témoigner dans la force de l’Esprit Saint, gérer l’environnement dans le respect du dessein du Créateur, défendre la vie car le est l’expression de l’amour de Dieu…

 Nous ne parviendrons pas à expliquer le mystère de Dieu. Mais il s’agit surtout de le connaître, c’est-à-dire d’en vivre ! "Mes bien aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu…Qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est Amour"

(1Jn 4/7) (D’après plusieurs sources)                                                                 … Père Jean KITA