LE PAIN DE LA ROUTE

Écrit par Père Jean Kita

Jésus nous enseigne l’essentiel de Dieu et de sa mission. Des noces de Cana  au repas pascal, de la multiplication  des pains au banquet du Royaume, Jésus montre que Dieu rejoint l’humanité dans sa faim.

Il veut la combler.Il nous révèle sa personne:«Je suis le pain vivant Descendu du ciel ». Cette affirmation ne ressemble pas aux appellations données habituellement à Jésus. Jésus est ce pain unique qui rassasie entièrement notre faim. Jésus descend pour nous faire vivre, nous ouvrir l’ultime horizon de la vie. Il est la Parole, le Verbe fait chair. L’apôtre Jean a bien compris la personne de Jésus affamé, assoiffé d’amour, comme au puits de Jacob. « Celui qui croit en moi a la vie éternelle ». L’Eucharistie, ce repas sacré, est don par excellence. Le Christ se donne à nous comme un repas pascal. Il nous fait passer de la mort à la vie. « Il est grand le mystère de la Foi ! »

Au cours de notre vie terrestre de chrétiens, nous nous nourrissons du pain eucharistique. Nous reconnaissons en Jésus « le pain descendu du ciel », révélation définitive faite aux hommes. Nous n’aurons jamais fini d’entrer dans l’intelligence de l’Eucharistie. Ne négligeons pas les deux Tables, ni celle de la Parole ni celle du Pain vivant ! Ouvrons notre cœur à la Parole pour ensuite recevoir avec joie le Pain que son Amour nous offre.

Nourris de Jésus, nous finissons par vivre de sa vie à Lui, par aimer comme il aime, par parler son langage d’amour. Telle est la promesse pour notre vie terrestre. Mais il est une autre promesse : celle de la Résurrection ! Celui qui mange de ce Pain ne mourra jamais car ce Pain est capable de vaincre même la mort. « Je suis le Pain vivant ». Pas seulement l’aliment qui nourrit mais aussi le Vivant qui comble celui qui se lie à Lui. Jésus annonce la manière dont Il est présent, désormais à ceux qui l’accueillent dans la Foi.

Jadis, une boulangerie portait l’enseigne, « Au pain retrouvé ». Puissions-nous, au cours de l’Eucharistie, retrouver le sens du Pain de vie, celui que Dieu nous donne en Jésus-Christ, pour notre route, pour notre vie, pour toujours ! Sue les chemins que nous empruntons, que jésus Ressuscité, « le Pain vivant » soit notre nourriture pour la route !...

Jésus est présent dans son Corps et dans son Sang. C’est dans le pain et le vin consacrés, offerts en nourriture que nous rencontrons Jésus dans ce que la théologie nomme « la présence réelle ». Elle est réelle non d’une façon exclusive, comme si les autres modes de présence ne l’étaient pas, mais elle est par excellence présence du Christ au milieu de nous et en nous. Sans cette présence réelle, le partage du Pain et la communion au Sang du Christ ne seraient que des symboles. Sous les apparences du pain et du vin, Jésus est réellement présent. Il l’est en vérité, pour nourrit notre Foi, pour nous rendre plus forts, plus capables d’aimer nos frères, notamment les plus pauvres, les plus petits, les plus démunis. Il est présent aussi en eux puisqu’il nous a dit : « Ce que vous ferez à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’aurez fait ». La présence de Jésus est indissociable  de la charité. Elle est manifeste dans l’Eucharistie, dont suprême de la présence du Seigneur parmi nous. Il est le Pain de vie, Pain vivant envoyé par le Père, pour apporter aux hommes le salut et la vie éternelle. Ainsi se trouve concrétisée cette dernière parole de Jésus aux Apôtres : « Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps »                           

(Mgr André LACRAMPE, ancien archevêque de Besançon)