L’HUMILITE EXTRAORDINAIRE DE DIEU

  "Voici ton roi qui vient … pauvre et monté sur un ânon"  Voilà qui n’est pas très flatteur pour ce roi ! Choisi comme monture, l’âne indique un surcroît d’humilité.Le prophète Zacharie annonce à Sion la venue d’un roi victorieux ’’humble et monté sur un âne’’ A la veille de sa Passion, Jésus sera  ce roi acclamé  par les foules, lui aussi, sur un âne. Il faudrait l’âme et le talent de St François d’Assise pour louer ‘’frère âne’’, ainsi mêlé à l’histoire du salut, et appelé à rejoindre la cohorte des tout-petits, la compagnie que Dieu préfère.

  Ici, les paroles de Jésus visent les scribes, les pharisiens et les docteurs de la Loi qui ont accaparé ‘’la clé de la connaissance’’ (Luc 11/52) en prenant soin de fermer à d’autres l’accès de la révélation. Elles s’adressent  à tous ceux qui, ayant une responsabilité religieuse, peuvent manipuler un certain savoir. Pour Dieu, les tout-petits, les sans grades universitaires, ceux qui ignorent des tas de choses, sont ses enfants bien-aimés.

    Ainsi donc, par la volonté de Dieu le Père, les tout-petits savent des choses ignorées des sages et des savants ! Rien d’étonnant ! On sait bien que, de même que tout ne s’achète pas et que l’argent ne peut offrir le plein bonheur, tout ne s’apprend pas dans les livres. La mère la plus pauvre et la plus ignorante sait aussi bien qu’une autre, et parfois mieux, faire pour son enfant les gestes de la tendresse. Joie et douceur, amour et bonté se laissent découvrir à l’université de la vie. De la même façon, un fin connaisseur de St Augustin dit que, pour le grand docteur qu’il était, il n’y a pas d’autre lieu d’enseignement et de compréhension de la Parole de Dieu que la communauté rassemblée dans la célébration.

    De quoi s’agit-il en effet ? De savoir ce qu’est un père et ce qu’est un fils, qui est le Père et qui est le Fils. Seul le père connaît vraiment son fils, et seul le fils voit son père d’un regard plus large et plus profond que les apparences. Dieu Père connaît Jésus Dieu Fils, intimement, parfaitement. Et ‘’dans sa bonté’’, il peut partager cette connaissance avec qui il veut. Et Jésus connait Dieu le Père, et le montre à ceux qui le suivent, ses disciples. A la suite de Jésus et à son exemple, les tout-petits découvrent Dieu comme un Père à qui ils peuvent donner le nom se papa(Abba). Lui qui veut leur révéler ce que ne peuvent atteindre les sages et les avants : l’intimité de la Trinité, la mort et la résurrection du Christ, le salut promis à tous.

   Il faut être humble pour comprendre la légèreté du joug de Jésus ; ses liens sont tissés dans la miséricorde. Et Les sages et les savants ? Heureusement qu’ils sont là ! Ils ne cessant d’ouvrir de nouveaux chemins pour que le plus grand nombre découvre la Parole de Dieu et la mette en pratique. Ils savent le plus souvent devenir eux aussi des tout-petits, désireux de dire à Dieu : ‘’Père’’. Car la vraie sagesse et la vraie science donnent à qui les possède le bien le plus précieux et le plus fragile : un cœur d’enfant.

(D’après plusieurs sources)                                                                                           † Père Jean KITA