Écrit par AdminI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'église d'Amblans fut construite au XIXème siècle (en 1826) sur les plans de l'architecte Plaisonnet.

Elle remplaçait une ancienne chapelle dont une pierre, millésime gravé "1624", a été conservée sous le porche. Elle a gardé sa façade du XVIIIème et ses quatre bas-reliefs flamboyants sous le porche. Son autel en bronze doré ainsi que ses vitraux datent du XIXème siècle.

Des travaux complémentaires ont été effectués en 1827, puis des réparations en 1841, 1911 et 1980.

Cette église est dédiée à 3 saints : St Antoine de Padoue, Saint-Hubert et Saint-Isidore.

 

Il existe aussi la statue de Notre-Dame de Lourdes érigée en bordure de la Nationale 19 dont le monument la supportant fut inauguré le 11 octobre 1926.

complément extrait du site internet d'Amblans et Velotte, article "Notre Dame de la Nationale 19" :

 "Cette statue de Notre-Dame n’est pas le seul monument religieux érigé sur la commune d’Amblans. Dans les comptes rendus du conseil municipal, on trouve de nombreuses traces se rapportant à la construction de croix ou de calvaires.Les fonds nécessaires à l’érection de la Croix du Jubilé ont été votés le 07 décembre 1826. Le devis estimatif s’élevait à 646.70 F de l’époque. La pierre de taille nécessaire à la construction du socle provenait de Saint germain et les moellons provenaient du Mont Jarrot.

En 1839, le conseil municipal, constatant qu’il n’existait aucune croix à l’intérieur du village où les paroissiens auraient pu stationner lors des processions religieuses, consacra plusieurs séances à la construction d’une croix en fer située vis à vis de l’église. Il souhaitait que le monument soit en harmonie avec le portail de l’édifice. La mise au point des plans et du devis fut confiée à l’architecte Mougenot de Lure, qui était bien connu à Amblans. Cette croix reçut une clôture en 1867. Ce fut alors l’architecte luron Ch. Colard qui fut chargé des travaux."

 

Connaissez-vous la vie de St Antoine de Padoue ?

File:Versigny (60), église Saint-Martin, bas-côté sud, statue de saint Antoine de Padoue.JPG

Fête de St Antoine de Padoue (13 Juin 2013)

Il deviendra franciscain et un prédicateur zélé, virulent défenseur des valeurs de l’Evangile en particulier, en France,  face aux doctrines des Cathares. Il fonde un monastère à Brive la Gaillarde et il rayonne sur tout le Limousin où il  suscite bien des conversions.  Il n’a pas attendu ‘’Diaconia 2013’’ pour  inviter également les gens les plus aisés à secourir les plus pauvres.Il meurt à l’âge de 36 ans, à Padoue, laissant le souvenir d’un missionnaire avisé, combattif.      

St Antoine de Padoue est un saint contemporain de St François d’Assise qu’il rencontrera d’ailleurs.

Connaissez-vous la vie de St Hubert de Liège ?

Résultat de recherche d'images pour "Saint Hubert statue"

Saint Hubert était un prince de la lignée de Clovis, roi de France.

Il avait douze ans quand, au milieu d'une chasse, il vit un ours furieux se jeter sur son père et l'étreindre de ses griffes redoutables. À ce spectacle, il poussa un cri vers le Ciel : « Mon Dieu, faites que je sauve mon père ! ». Aussitôt, se jetant sur l'animal féroce, il lui donne le coup de la mort. C'est là, sans doute, le premier titre de Saint Hubert à sa réputation de patron des chasseurs.

Plus tard, Hubert chassait, un Vendredi Saint, dans la forêt des Ardennes, ce qui était une chose peu convenable pour un chrétien. Soudain, un beau cerf, qu'il poursuit avec ardeur, s'arrête et lui fait face. Entre les cornes de l'animal brille une Croix éclatante, et une voix prononce ces paroles : « - Hubert ! Hubert ! Jusqu'à quand poursuivras-tu les bêtes dans la forêt ? Jusqu'à quand cette vaine passion te fera-t-elle oublier le Salut de ton âme ? Si tu ne te convertis pas et ne mènes pas une vie sainte, tu descendras bientôt en enfer. - Seigneur, s'écrie le jeune prince, que voulez-Vous que je fasse ? - Va à Maastricht vers l'évêque Lambert, il t'instruira. Convertis-toi, fais pénitence de tes péchés. Voilà ce à quoi tu dois te résoudre pour n'être point damné dans l'éternité ». Bientôt Hubert renonce à tous ses droits sur la couronne d'Aquitaine, se revêt d'un costume de pèlerin et s'achemine vers Rome.

Comme il arrivait au tombeau des Saints Apôtres, le Pape Sergius, dans une vision, apprenait le meurtre de l'évêque Lambert, victime de son zèle pour la défense de la sainteté conjugale, et il recevait l'ordre d'envoyer à sa place le pèlerin qui arrivait en ce moment, pour prier, à la basilique de Saint-Pierre. Le Pontife trouva en effet l'humble pèlerin, lui fit connaître les ordres du Ciel, et Hubert, malgré sa frayeur et ses larmes, dut se soumettre à la Volonté de Dieu. De retour en sa patrie, il fonda l'évêché de Liège, où il fit briller toutes les vertus des Apôtres. Sa douce et persuasive éloquence captivait les foules. Il parlait quelquefois pendant trois heures consécutives, sans qu'on se lassât de l'entendre. A la puissance de la parole il joignait celle des miracles. A sa prière, les démons abandonnaient le corps des possédés, les flammes de l'incendie s'éteignaient, la sécheresse désastreuse cessait tout à coup pour céder la place à une pluie féconde : « Le Dieu d'Élie est le nôtre, disait-il, implorons-Le dans la prière et le jeûne; la miséricorde fera le reste ».

Une voix céleste lui dit un jour : « Hubert, dans un mois tes liens seront brisés ». Il se prépara pieusement à la mort, et, après avoir chanté le Credo et entonné le Pater, il rendit son âme à Dieu le 30 mai 727 à Tervuren. Son corps fut porté aux Saints-Apôtres de Liège où, seize ans après sa mort, il fut retrouvé intact. Le 3 novembre 743, le maire du palais Carloman aida à porter ses reliques devant l'autel. En 825, Liège les céda partiellement au monastère d'Andage qui devint Saint-Hubert, et prétendit posséder le corps dans son intégralité.

extrait du site de Notre Dame des Neiges

 

Connaissez-vous la vie de St Isidore ?

 

 

n'hésitez pas à consulter plus en détails la vie de ces Saints sur notre site dans la partie "Nos Saints, Histoires et Prières".