Écrit par AdminI

 

Les premiers habitants s'y sont sans doute installés au VIème siècle, alors qu'un monastère y était situé.

La fontaine de Saint-Desle, située dans la forêt en direction de Lure, était jusqu'en 1940 un lieu de pélerinage très fréquenté car on y amenait surtout les enfants atteints de convulsions.

L'église date du XIXème siècle, ce qui est assez récent par rapport aux églises des communes alentours. On peut tout de même y voir une toile de Saint-Germain et une statue de Notre-Dame-du-Rosaire du XVIIIème siècle. Le maître-autel en granit fut quant à lui construit au XIXème.

extrait du site internet La Haute Saone

 

Saint Germain d'Auxerre est le Saint patron du village de St Germain.

 

Connaissez-vous la vie de Saint Germain d'Auxerre ?


Image associée

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fête le 31 juillet

    Germain est le fils d'une riche famille aristocratique gallo- romaine résidant à Appoigny, sur le territoire de la cité d'Auxerre. Né vers 380, il a reçu une solide éducation. A Rome, il a appris la rhétorique et le métier d'avocat. Après s'être marié, il est rentré en Gaule, dans sa cité natale, où il a été recruté par la haute administration impériale. Sa probité, sa vertu, ses mœurs sages et raisonnables, son ardeur à défendre les intérêts de sa ville et de ses concitoyens lui ont permis de se tailler une solide et flatteuse réputation.

     Le 1er mai 418, Amatre, l'évêque d'Auxerre, meurt. Unanimes, les habitants de la ville ne veulent personne d'autre que Germain pour lui succéder. Le jeune homme a trop d'honneur pour refuser cette marque de confiance. Elu au siège épiscopal, il entre en religion. Son épouse, elle, se fait nonne, mais n'en continue pas moins à l'assister et à le soutenir dans ses œuvres.

     Les dix années qui suivent sont ponctuées par de multiples miracles, rapportés par le prêtre Constance de Lyon dans sa Vie de Saint Germain, évêque d'Auxerre. Ici, le prélat redonne vigueur et "voix" à des coqs en leur offrant à picorer des grains de blé bénis. Là, il exorcise une maison hantée en mettant au jour les ossements enterrés dans les fondations et en leur donnant une digne sépulture. Partout, il soigne et guérit miraculeusement les pauvres.

     En 429, Germain d'Auxerre est envoyé en Bretagne (l'actuelle Grande Bretagne) par le pape Célestin 1er. Il a pour mission de favoriser la diffusion du christianisme et de lutter contre le pélagisme, doctrine condamnée par le Saint Siège et le concile de Carthage en 418.

     En compagnie de l'évêque Loup de Troyes, il s'embarque malgré l'effroyable tempête qui souffle sur la Manche. Dès qu'ils ont mis pied à terre, les deux religieux affrontent les tenants du pélagisme dans une joute oratoire dont ils sortent victorieux : l'hérésie est balayée! Peu après, ils sont appelés à la rescousse par les Bretons, menacés par une invasion des Saxons. Ils entonnent un Alléluia tonitruant, repris par tout le peuple assemblé, en sorte que les envahisseurs, croyant que la montagne s'éboule, se replient sans demander leur reste!

     De retour à Auxerre, Germain se consacre de nouveau entièrement à ses ouailles. Celles-ci sont si lourdement imposées que l'évêque se rend auprès du préfet Auxiliairis pour le prier d'alléger leur contribution. En 445, toujours sur les instances du pape, Germain retourne en Bretagne, cette fois accompagné de Saint Sévère de Trèves.

     La réputation de Germain d'Auxerre s'étend bien au-delà des limites de son diocèse. Et c'est tout naturellement que les Armoricains, sur le point d'être persécutés par le général romain Aetius et le roi Alain Goar, appellent à l'aide. Pour éviter la guerre qui menace, l'évêque seul s'oppose au roi. Il est le premier serviteur de Dieu à intervenir ainsi pour protéger les provinciaux en lieu et place des fonctionnaires civils et militaires. Il ne sera pas le dernier. Le prélat a négocié une trêve, mais doit se rendre en personne à Ravenne pour aller plaider la cause des Armoricains. En Italie, il reçoit un accueil triomphal. L'impératrice Galla Placidia lui accorde l'amnistie et consent à entériner la paix négociée avec Goar et Aetius. Mais, Germain d'Auxerre ne fera pas d'autres voyages. Tombé gravement malade, il s'éteint le 31 juillet 448. Sa dépouille est ramenée en Gaule, au fil d'une immense procession qui ne prend fin que le 22 septembre dans sa ville natale avec ses funérailles. Peu après, sa sépulture devient un lieu de pèlerinage très fréquenté.

 

n'hésitez pas à consulter plus en détails la vie de ces Saints sur notre site dans la partie "Nos Saints, Histoires et Prières"